Lorsque j’étais enceinte je savais que je voulais allaiter, car je voulais « le meilleur » pour mon bébé. C’était mon seul et unique argument. Mais plutôt très pudique de nature, je ne savais pas du tout comment j’allais gérer le fait de devoir allaiter mon fils...