mes conseils pour voyager en avion avec un nouveau-né

Avant d’avoir un enfant je faisais partie des personnes qui avaient une mine défaite perceptible en voyant débarquer des parents avec leur bébé sous le bras dans les rangées de l’avion  à la recherche de leur siège et qui priais pour que ladite famille ne s’installe pas dans un périmètre trop proche de moi. Vous voyez de quoi je parle ?

Maintenant que j’ai un bébé, les choses sont bien sûr différentes. Après être restés en France quelques mois après la naissance de babychou, il était temps pour nous de rentrer à Dubaï. Mais qui dit rentrer à Dubaï, dit aussi faire un vol long-courrier avec un nouveau-né de 2 mois (entre 6 h00 et 7h00 de vol). Ayant beaucoup appréhendé ce moment, je vous partage tous mes conseils pour prendre l’avion avec votre bébé en toute sérénité.

  1. Les formalités à accomplir avant le départ

. Le passeport et la carte d’identité

Votre enfant doit avoir sa propre carte d’identité pour voyager en Europe. Elle est valable 10 ans.

Pour partir dans les autres pays (hors Europe), il est impératif de faire réaliser un passeport à son nom mais il faut vous y prendre suffisamment à l’avance car selon la période de l’année, les délais peuvent être plus ou moins longs. Il est valable 5 ans.

D’autre part, pour être sûr d’être remboursé d’éventuels frais médicaux, demandez votre carte européenne d’assurance maladie au moins deux semaines avant votre départ.

Pour ma part, nous avons fait réaliser très rapidement la carte d’identité et le passeport de babychou. Pour cela, vous devez vous rendre en mairie (avec ou sans rendez-vous selon la mairie en question) et apporter :

  • l’acte de naissance
  • 2 photos d’identité : je vous recommande d’aller chez un photographe professionnel. En effet, il faut que votre enfant ait les yeux ouverts, la bouche fermée, qu’il regarde bien l’appareil photo, et enfin que l’on ne voit pas vos mains le tenir. Vous vous en doutez, ce n’est donc pas une partie de plaisir de prendre les photos d’identité d’un si petit. Le photographe professionnel a l’habitude et sélectionnera une photo qui ne sera pas rejetée au moment du dépôt de votre demande. Il pourra même la retoucher un peu si besoin pour que vos mains n’apparaissent pas sur la photo.
  • votre pièce d’identité
  • un justificatif de domicile
  • un timbre fiscal de 17 euros pour le passeport (que vous pouvez acheter dans un tabac-presse).
. Les vaccins

Avant de prendre l’avion pour le Moyen-Orient, nous souhaitions que notre bébé ait reçu le BCG ainsi que la première injection DTP, Hépatite B, Coqueluche et Pneumocoque, lui assurant une sécurité optimale pour des destinations sanitairement sûres.

Le BCG peut se faire au plus tôt à un mois et les autres a deux mois.

  1. La préparation des affaires

. Avant le départ pensez a préparer un petit sac avec toutes les affaires de bébé pendant le vol. Généralement chaque personne qui a payé un ticket a le droit gratuitement a un bagage cabine et sur certaines compagnies, vous avez le droit gratuitement a un autre bagage cabine supplémentaire pour votre bébé, donc autant en profiter. Vous trouverez ces informations sur le site internet de votre compagnie aérienne.

. Vous pourrez notamment mettre dans ce sac :

  • Une petite trousse avec : du doliprane nourrisson, des couches, des lingettes, du sérum physiologique (pour laver le nez avant de prendre l’avion) et pendant le vol si besoin.
  • Un pyjama et un body de rechange,
  • Un grand lange,
  • Une écharpe de portage,
  • La tétine et le doudou s’il en a un,
  • Un biberon d’eau, de lait ou des petits pots en fonction de l’âge de votre bébé,
  • Des petits jeux pour l’occuper.
  1. Le jour J

  • Il faut tout d’abord penser a bien couvrir son enfant dans l’aéroport et dans l’avion même en été car avec la climatisation, un bébé peut vite attraper froid et s’enrhumer. Prévoyez de lui mettre un body et un pyjama bien chaud. Pensez à en avoir un de rechange dans votre sac à langer au cas où ! Je vous conseille également de prendre un petite couverture ou un grand lange ainsi qu’un bonnet pour protéger votre bébé du froid. En effet, cela m’a vraiment été indispensable car dans l’avion il faisait très froid. J’ai tout de suite mis  mon bébé un bonnet plus un couverture assez chaude durant toute la durée du vol pour être certaine qu’il n’attrape pas froid.

 

  • Choisir un vol de nuit : A partir du moment où votre enfant fait ses nuits, il peut être judicieux de choisir un vol de nuit. En effet, il est fort probable que votre bébé dorme quasiment pendant tout le vol, ce qui sera donc moins stressant pour vous. Ce fût d’ailleurs le cas pour moi. Néanmoins, le lendemain vous serez probablement assez fatigué et vous aurez besoin de récupérer, alors que votre bébé sera lui en pleine forme !

 

  • Au moment de l’enregistrement : vous pouvez demander les places à l’avant pour avoir un peu plus d’espace et profiter du berceau prêté par les compagnies aériennes pour coucher votre bébé. Notez juste que vous devrez prendre votre bébé avec vous (l’enlever de son petit lit) s’il y a de trop fortes turbulences ainsi qu’au décollage et à l’atterrissage. Pour le berceau, selon la compagnie aérienne, il faudra le réserver à l’avance. Attention donc aux moments comme les vacances scolaires, où la demande peut être plus importante. Ensuite, c’est le moment où vous déciderez soit de garder votre poussette pour la garder pour vous balader dans l’aéroport et aller jusqu’à la porte d’embarquement (a ce moment elle ira soit en cabine, soit en soute selon le modèle de votre poussette). Ou alors, vous pourrez directement mettre votre poussette en soute. Il faudra donc avoir une écharpe de portage pour emmener votre bébé plus facilement.

 

  • Le passage aux portiques de sécurité : le fait que vous ayez un bébé avec vous, vous permet de passer avec : des bouteilles d’eau, le lait en poudre de votre bébé, des médicaments (mais une ordonnance peut vous être demandée). Vous n’aurez pas à enlever les chaussures et vêtements type manteau ou veste de votre bébé, vous devrez le porter pour passer le portique de sécurité et plier la poussette afin qu’elle puisse passer à la vérification comme vos bagages cabines.
    Si votre poussette ne passe pas en cabine, elle sera mise en soute au moment de l’embarquement et vous sera rendue en sortant de l’avion. Ainsi, vous pourrez y installer votre bébé pour traverser l’aéroport, passer la douane et récupérer vos bagages qui étaient en soute.

 

  • A la douane : tout comme pour l’embarquement, vous êtes prioritaires. Notez simplement que vous ne pouvez pas utiliser le dispositif PARAFE (permettant de vous identifier grâce à votre passeport et votre empreinte digitale) qui est réservé aux majeurs.

 

  • Au décollage et à l’atterrissage : Ce sont les deux moments où il faut faire attention aux oreilles de votre bébé. Pour cela il est recommandé de faire boire son biberon, le sein ou de donner une tétine à son bébé afin d’éviter les maux d’oreilles, les otites !

 

  • Au moment de donner a manger à votre bébé : Pour le biberon, les Stewarts et hôtesses de l’air vous feront chauffer votre biberon au bain-marie (cela dure à peu près 10 minutes) et vous pouvez le demander à tout moment et anticiper l’heure du repas.
    Vous pouvez également allaiter votre enfant, sans aucun problème. Si vous ne vous sentez pas à l’aise avec cette idée, n’hésitez pas à utiliser un lange pour garder un peu d’intimité.

 

  • Votre bébé pleure ? Et alors, c’est un bébé ! J’appréhendais beaucoup que mon bébé pleure pendant le vol et que cela gêne les autres passagers. Au final durant les 7h de vol il n’a pas pleuré une seule fois, il a quasiment dormi tout le long du vol. Le fait d’être en altitude, et le bruit des moteurs de l’avion ont généralement pour effet d’apaiser les bébés. Je n’ai d’ailleurs pas entendu une seule fois la petite fille de moins d’un an qui était sur le même vol que nous, si ça peut vous rassurer! Alors, si je peux me permettre quelque conseils : tout d’abord essayez d’être la moins stressée possible. En effet, si c’est le cas votre bébé le ressentira et va lui même être angoissé et pleurer davantage. Ensuite, ne vous focalisez pas sur ce que pensent ou disent les gens. Un bébé est un bébé, il pleure c’est comme ça, il faudra faire avec et il a besoin de vous. Selon son âge vous pourrez le distraire avec des jouets que vous aurez emportés avec vous dans votre bagage cabine. S’il est en âge de marcher, vous pourrez vous déplacer avec lui dans les allées de l’avion. S’il est encore petit, vous pourrez le porter en écharpe. Cela le rassurera et pourra certainement le calmer.

Voilà ! J’espère que tous ces conseils vous aideront a moins appréhender votre voyage en avion avec votre bébé. N’hésitez pas a partager vos astuces ou vos expériences en commentaires.